Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 18:24

Enfant d'une famille recomposée, je décidai de partager mes quinze jours de congés d'été entre papa et maman. Je passai d'abord une semaine de repos chez mon père à Neuve-Maison en Thiérache puis l'autre, en Normandie chez ma mère plus précisément à Appeville-Annebault dans l'Eure.

Au cours de ma première semaine de vacances dans l'Aisne, je redécouvris les spécialités culinaires thiérachiennes . Je goûtai le fromage qui fait la fierté de la région, l'odorant Maroilles, accompagné d'un verre de cidre pressé au village. Le matin, je déjeunai un grand bol de lait tiré par l'éleveur herbager voisin, puis un verre de jus de pommes issu du même producteur.

Ces quelques jours passés dans la communauté de communes des trois rivières, étaient ponctués par quelques balades dans les bocages, où les Prim'Holsteins broutaient l'herbe grasse à l'ombre des pommiers. Je fis également quelques promenades sur l'ancienne voie ferrée "l'Axe Vert" puis dans la forêt de St-Michel, guettant si après un orage, les cèpes d'été et les girolles pointaient leur nez.

Comme les paysans du coin le disent " En Thiérache, c'est soit il a plu, il pleut ou il va pleuvoir ". C'est donc entre deux averses, appareil photo à la main que je fis l'inventaire du patrimoine architectural de la région. Je visitai d'abord les ruines du château de Guise, ensuite, je marchai dans le cloître de l'Abbaye de St-Michel, observai les granges fabriquées avec du torchis et enfin pris la voiture pour recenser les nombreuses églises fortifiées érigées dans la région.

Finalement, je conclus cette huitaine de jours en me rendant le dimanche à l'hippodrome de La Capelle, pour parier sur quelques chevaux, ce qui ne me rapporta pas un radis.

La seconde semaine, je fis un tour d'horizon de la gastronomie normande. Je testai d'abord le nauséabond Livarot avant d'autres fromages au lait cru. Pour faire passer, je bus du cidre fermier de la ferme voisine. Le matin, je déjeunai des tartines beurrées du beurre de cette même ferme avant d'avaler un grand verre de jus de pommes pressées dans le département.

Pendant mon escale dans l'Eure, j'errais dans les bocages, entouré de vaches normandes qui mastiquaient l'herbe riche aux pieds des pommiers. Je randonnais également sur la voie verte, une ancienne voie de chemin de fer et après quelques épisodes orageux, j'allai à la cueillette aux champignons dans la forêt de Monfort.

La Normandie est réputée pour son climat humide. Je profitai alors de quelques rares éclaircies pour shooter avec mon bridge quelques bâtisses typique de la région. J'allai dans un premier temps voir, les ruines du château de Brionne, ensuite j'entrai dans la cours de l'Abbaye du Bec Helloin, j'admirai également les granges en colombages avant de dénombrer les clochers des petits villages aux alentours.

Enfin, mon séjour se termina par une après-midi à l'hippodrome de Deauville. Je misai sur un super-tocard et quelques autres bourrins qui me rapportèrent pas un rond.

Une pensée pour tous les Thiérachiens qui ne partiront pas en vacances cet été, quelques soient les raisons, de santé, financières, familiales, professionnelles... Consolez-vous en vous disant que si la Thiérache est parfois surnommée " La Petite Normandie", et ce n'est pas pour rien...

Partager cet article

Repost 0
Published by berenger - dans Ma Thiérache.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les carnets de Bér.
  • Les carnets de Bér.
  • : Cela pourra peute être vous paraitre un peu brouillon mais vous trouverez un peu de tout sur mon blog : des impressions de voyages, chroniques de concert, missives contre des organismes incompétants, à vous de voir ce qui vous interpelle le plus
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens