Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 12:13

Jeannine et Fernand dont l'exploitation est installée à Origny en Thiérache, forment un couple d'herbagers mariés depuis plus de cinquante ans.

Durant leur première année de vie commune, leur idylle était douce et soyeuse comme dans du coton.

Au bout de dix ans, la passion s'était peu à peu étain.

Après quatorze ans, leur amour avait pris du plomb dans l'aile.

A leur vingtième anniversaire de mariage, leur couple était devenu fragile comme de la porcelaine.

Cinq ans plus tard, la production de lait ne rapportait plus assez d'argent, ce qui n'arrangeait pas les affaires du ménage.

Trente sept ans après s'être passés la bague au doigt, ils s'entredéchiraient le cœur comme du vulgaire papier mâché.

Un demi- siècle après le jour ou ils se passèrent la corde au cou, ils ne se disputaient même plus, préférant se taire car parait-il, " Le silence est d'or".

Leur ferme était une exploitation à l'ancienne. Elle ne fit l'objet d'aucun investissement nouveau depuis qu'ils la reprirent ensemble et le tas de fumier gisait encore dans la cours.

Un matin à la fraîche, alors qu'ils faisaient la traite encore manuellement, avec le petit tabouret de bois et les sceaux en métal, au milieu d'une pâture au lieu dit D'entre Deux Bois, le désir ressuscita dans la tête de Fernand :

" _ Jeannine, à triturer le pie de cette Prim'Holstein, ça me rappelle le bon vieux temps. Tu te souviens ? Quand on faisait l'amour derrière les murs en torchis, sur la paille, dans la grange de tes parents à la Demi-Lieu ?

Alors la grand-mère cria au loup :

_ Wouhouuu ! La vache, si je me souviens. Et quand tu m'arrangeais aussi dans les pâtures ? Tu installais une couverture à l'ombre d'un pommier à cidre et... Crack !

_ Si on le refaisais là ? Tout de suite ! Le long de la clôture au bon souvenir de l'époque ?

La clôture ne comportait pas de barbelé alors ils firent leur affaire que la descence m'interdit de développer les détails. Cinq minutes plus tard, heureux et comblé, Fernand se rhabilla puis lança ce commentaire :

" _ Dis-moi la Jeannine. J'ai pas le souvenir qu'à vingt ans, tu remuais autant ?

_ C'est qu'à vingt ans, les clôtures n'étaient pas électrifiée !!!"

Partager cet article

Repost 0
Published by berenger - dans Ma Thiérache.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les carnets de Bér.
  • Les carnets de Bér.
  • : Cela pourra peute être vous paraitre un peu brouillon mais vous trouverez un peu de tout sur mon blog : des impressions de voyages, chroniques de concert, missives contre des organismes incompétants, à vous de voir ce qui vous interpelle le plus
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens