Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 13:45

PISE.

PISE.

Il fallut d'abord atterrir à Pise pour ensuite se rendre à Florence en train. Nous profitâmes alors de l'occasion pour visiter le site de " El Campo Dei Miracoli" et sa tour penchée. En bus, de l'aéroport Pisan à la gare ferroviaire il n'y a qu'un pas, ou plutôt quelques tours de roues et de la gare à la "Torre Pendante", dix minutes de marche suffisent et c'est toujours tout droit,, après avoir franchi un pont qui enjambe l'Arno où a été fondée sur sa rive droite, une charmante petite église nommée " Santa Maria Della Spina".

L'impression de voir les choses de travers comme si vous étiez bourré, c'est la confirmation que vous êtes bien au pied du plus célèbre raté architectural au monde. Même les Simpson font référence au campanile ( l'équivalent des beffrois en terre chti ) dans un épisode où la famille jaune se rend en Italie pour récupérer et ramener une Ferrari appartenant à M. Burns. On y voit à la fin de ce volet Homer, dégustant un typique hamburger à la terrasse d'un MC Do avec comme décor en second plan, la tour avec sa base instable. Nous aurions aimé grimper tout là haut, vérifier si à plus de soixante mètres du sol, nous aurions eu l' impression d'être à bord du Titanic quelques minutes avant qu'il ne sombre complétement sous les eaux glacées. La découverte du prix de la visite ( 18 € / pers ) nous refroidis sérieusement et nos plans s'effondraient.

Avant que l'édifice bancal nous tombe sur la tête, nous fîmes le tour des différents bâtiments religieux comme le baptistère et son dôme de style roman et ses luxuriantes portes sculptées d'éléments naturels comme des feuilles de vigne, des grenouilles, des salamandres, etc.

FLORENCE.

De la gare florentine " Santa Maria Novella " jusque l'hôtel Medicis au n°6 de la rue du même nom, cela devait prendre onze minutes à pied. Il nous fallut un chouia plus de temps malgré l'aide d'une application de géolocalisation sur mobile. 225 € les cinq nuits dans l'une des villes, si ce n'est la plus chère d'Italie, fallait pas s'attendre à crécher dans un palace mais les services qu'offrait ce deux étoiles étaient plus que corrects : accueil avec le sourire, personnel parlant parfaitement le français, chambre décorée sans faute de goût avec ses quatre murs peints en blanc et malgré un dessus de lit des plus kitchs et enfin, sa salle de bain privative, ce qui ne courait pas les rues lors de mes recherches budgétisées sur le web. Le vrai plus de cet hôtel est sans aucun doute sa situation géographique à cinq minutes de la cathédrale et sa terrasse au sixième étage avec son imprenable vue sur le Duomo.

Partager cet article

Repost 0
Published by berenger
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les carnets de Bér.
  • Les carnets de Bér.
  • : Cela pourra peute être vous paraitre un peu brouillon mais vous trouverez un peu de tout sur mon blog : des impressions de voyages, chroniques de concert, missives contre des organismes incompétants, à vous de voir ce qui vous interpelle le plus
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens