Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 17:13

~~Après avoir publié un article sur le parc de la Galoperie à Anor, qui m’était d’ailleurs inconnu, les administrateurs de Notre Thiérache demandaient à ce que nous, lecteurs, leur suggérions d’autres endroits oubliés. Dans un premier temps, quasi-spontanément, je pensais à La Nigaudière, située entre Landouzy La Ville et Plomion. Il s’agissait d’une base de loisir avec son camping et un point d’eau où l’on pouvait faire du pédalo, pécher et pique-niquer sur l’herbe près des berges. Parmi les nombreux commentaires ( les Thiérachiens aiment leur région et ça se voit ), il a été proposé le Cady Parc à Saint-Michel, un second espace de détente que je n’ai pas connu mais aussi d’autres recommandations plus cocasses. Le Prisunic d’Hirson fût cité et jusqu’à ce jour, seule m’a grand-mère faisait encore référence à ce magasin fermé depuis des lustres, pour situé quelque chose aux alentours de la place Victor-Hugo…

Il était aussi question du Green-fee, « Le Green » comme nous l’appelions. Un bar, voilà quelque chose dans mes cordes ! Je fréquentai cet établissement de temps à autre, peu avant sa fermeture. Au numéro 8 de la rue Charles De Gaulle, face à la pharmacie Lefebvre et à côté du magasin de cyclo Lejeune-Blanchard, le Green-fee était un café dans le style des pubs anglais, qui fait aujourd’hui cruellement défaut à la jeunesse hirsonnaise. Certes, en 2014, pour aller boire un verre avec la tante Léontine ou faire un bowling le vendredi soir avec les marmots, le complexe de l'Ile verte est un endroit sympa, mais que reste t-il aux loustiques, aux loulous comme ils se font appeler, aux blousons noirs, grunges, punks, gothiques, et rebelles en tous genres ? Parce que c'est bien de ça qu'il s'agissait. Un endroit sombre, tapissé d'un épais nuage de nicotine où l'on pouvait en s'enfilant un bock de bière, regarder sur grands écrans, les lasers disques des Red Hot Chili Peppers jouant sur scène dans le plus simple appareil, avec pour seule tenue une chaussette enfilée comme un préservatif, mais aussi les concerts live de U2, Pink Floyd et autres dieux du Rock. Un endroit enivrant de vapeurs d'alcool, avec sa salle de jeux ( baby-foot, arcades, flippers et même un billards français ) et son côté bar avec ses banquettes, sa lumière tamisée et les riffs de guitares qui vous hurlaient dans les oreilles quand un petit groupe local s'y produisait. Le comptoir et le repose-pieds étaient entièrement recouverts de pièces de petite monnaie, pour certaines coupées dans les angles, ce qui fît que le propriétaire eut quelques démêlés avec l'administration parce que Gainsbar en témoignerait, on ne touche pas à l'argent de l'état. Ce bistrot était le lieu branché ou se rendaient les non-conformistes, pendant que les agneaux rentraient à la bergerie, les loups allaient au Green Fee !

Partager cet article

Repost 0
Published by berenger
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les carnets de Bér.
  • Les carnets de Bér.
  • : Cela pourra peute être vous paraitre un peu brouillon mais vous trouverez un peu de tout sur mon blog : des impressions de voyages, chroniques de concert, missives contre des organismes incompétants, à vous de voir ce qui vous interpelle le plus
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens