Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 11:03

En cette rentrée, nos parents avaient cessé de nous suriner des " passe ton bac d'abord" depuis environ deux mois de cela. C’étaient les mêmes locaux, le même décor, le même bahut, seul notre statut avait changé. Nous n’étions plus de simples lycéens mais des étudiants dorénavant. Les surveillants n'avaient plus autorité sur nous, lorsqu'il s'agissait de nous contraindre à fumer dans la zone réservée à cette usage, délimitée à la bombe de peinture blanche par une ligne tracée au beau milieu de la cour. Les pions, à peine plus âgés que nous, étaient d'ailleurs devenus nos compagnons de biture les weekends au Pigeon Blanc.

Pour ceux, comme moi qui entamions un cycle d'étude supérieure, une voiture nous était devenue indispensable mais nous n’étions pas aussi riches que les gosses de "Beverly Hills". Nous ne roulions pas au volant de décapotables, de voitures prestigieuses comme des Corvette ou des Porsche. Nous promenions nos macarons siglés d'un grand A aux culs de Peugeot 205, Supercinq, d'Ax et même d'une Citroen Visa.

La tire la plus chouette, c'était celle de Pod, une 4L floquée de deux énormes autocollants Chimay sur les portières avant, et son klaxon reprenant la " Cucaracha"; la classe internationale... Nous étions informés de chaque allée et venue à bord de son véhicule, sous cette mélodie latino.

La caisse la plus assassine, était la propriété du belge ( nous l'appelions le belge car il avait un patronyme imprononçable comme Van...quelque-chose ), une Talbot Samba rongée par la rouille avec laquelle il faisait ronfler le moteur essence jusqu'au point de rupture. Un tas de bout équipé d'une puissante sono ( caisson, baffles, subwoofer... ) à vous faire saigner les tympans, lorsque Joey Starr hurlait à travers l'ampli saturé. Ses trajets se faisaient sous le martèlement des basses de l'album NTM 93 : ST-DENIS style !

La crédule et peroxydée Lolotte possédait une Visa bleue, la même que mon grand-père conduisait. Un jour, le pot de yaourt entra dans un tas de bois en marche arrière, parce que sa conductrice oublia de serrer le frein à main en se garant en épis sur la route de Blangy. " Ah bon ?", fit-elle quand une surveillante vint lui annoncer la nouvelle en classe, interrompant par nos éclats de rire et nos railleries, la leçon d'économie générale.

En ce qui me concerne, je me fis la main sur une Fiat ( Ferraille Invendable A Turin ) rouge, immatriculée **** WC 02... Une chiotte quoi ! Je finis par serrer le moteur sur l'A26 à 170 km en plein sur la voie de gauche, pied au plancher, alors que je doublai une BMW. Un coup de fil à AXA assistance, et je terminai le weekend avec une Corsa confort 1,4 l injection neuve.

Quant à Juju le parigot, qui devait se demander cette première journée de classe, ce qu'il était venu foutre ici, en Thiérache, il fût incapable de nous répondre à la question qu'on lui posait : "Et ti ? T'as quoi comme carette ?

_ Une quoi ?"...

Partager cet article

Repost 0
Published by berenger - dans Ma Thiérache.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les carnets de Bér.
  • Les carnets de Bér.
  • : Cela pourra peute être vous paraitre un peu brouillon mais vous trouverez un peu de tout sur mon blog : des impressions de voyages, chroniques de concert, missives contre des organismes incompétants, à vous de voir ce qui vous interpelle le plus
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens