Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 16:29

Très prochainement, sera diffusée sur France 2 l'émission "Le village préféré des français", un programme animé par Stéphane Ben dans lequel les téléspectateurs devront élire le plus beau village de l'hexagone parmi une sélection prédéfinie. Lors des précédentes éditions, deux villages thièrachiens ont eu l'occasion de concourir : Parfondeval et Maroilles. Le premier, je ne le connaissais que de nom et comme beaucoup de français, je découvris cette charmante petite commune champêtre avec son église fortifiée et sa mare en plein centre-village au travers des images retransmises à l'écran. Bien entendu, peu de temps après, avec les beaux jours qui arrivaient, il fallu que je découvrisse cela de mes propres yeux, et que je me rendisse sur place. L'intérêt premier de ce programme et pour moi, de donner quelques idées de ballades à proximité de chez soi.

Parfondeval, le place du village.

Parfondeval, le place du village.

Maroilles aussi fût, le temps d'un court reportage, en odeur de sainteté. J'avais déjà traversé le village maintes fois par le passé, sans jamais m'y attarder. Le fait que la production vint y poser ses caméras, suscita ma curiosité. Je profitai alors d'un voyage entre Lille et Neuve- Maison pour faire escale à l'heure du midi dans cette place forte du fromage à la croute orangée, d'autant plus que pour se restaurer, il existe un estaminet.

Pour les non-initiés, les Estaminets sont des espaces de rencontres, où les ouvriers de la mine, du textile...mangeaient une cuisine traditionnelle, se réconfortaient en discutant autour d'un verre de leur conditions de travail. C'est souvent dans ces établissements que se dessinaient les grèves futures. Le mobilier fidèle à l'histoire de ces restaurants se veut rustique (poutres apparentes, tables et bancs en bois, cheminée et jeux anciens).

Estaminet Maroilles.

Estaminet Maroilles.

   Au coeur de l'avesnois, c'est sans surprise que nous trouvâmes sur la carte du cidre en apéritif qui entre dans la confection du kir thièrachien, des plats pour la plupart faits maison, à base de maroilles, de boulette d'Avesnes et de chicons (endives), le tout accompagné d'une Jeanlin, une bière brassée à quelques kilomètres de là, à l'entrée de l'autoroute A23 lorsque vous prenez la direction de Valencienne.Tout était parfait.La seule boulette, s'il fallait en recenser une, la décoration faisant référence aux Etats-Unis qui est quelque peu hors-sujet. Après un café gourmand où je dévorai un ch'tiramistu, une mousse au chocolat blanc et une crème brulée à la chicorée, il me suffit de traverser la route pour aller visiter l'église Sainte-Marie très jolie par sa simplicité.

Tout un fromage !

L'estomac lourd, je me laissai rouler en contrebas dans le village sur le site de l'ancienne abbaye, détruite pendant la révolution et fis le tour du moulin qui par ciel bleu, donna de quoi faire de belles photos.

Le moulin de Maroilles.
Le moulin de Maroilles.

Le moulin de Maroilles.

Enfin, la visite se conclut sur la place verte, aux pieds de l'Arc de triomphe, récemment rénové et du kiosque à musique.

Kiosque à musique et Arc de Triomphe en arrière plan.

Kiosque à musique et Arc de Triomphe en arrière plan.

Enfin, notez que trois évènements majeures sont organisés tous les ans à Maroilles
: Les 20km de Maroilles (course à pied) et l'enfer vert (vtt) pour les sportifs et la grande brocante de Maroilles si vous aimez chiner mais pas besoin de prétexte pour aller découvrir ce charmant village !

Partager cet article

Repost 0
Published by berenger
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les carnets de Bér.
  • Les carnets de Bér.
  • : Cela pourra peute être vous paraitre un peu brouillon mais vous trouverez un peu de tout sur mon blog : des impressions de voyages, chroniques de concert, missives contre des organismes incompétants, à vous de voir ce qui vous interpelle le plus
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens