Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 17:55

Deux fois par an, courir jusqu'à perdre ha-laine. Arriver le premier à l'ouverture des magasins.

Chercher dans les bacs la bonne affaire, comme l'on cherche une aiguille dans une botte de foin.

Se battre comme des chiffonniers pour un carré de tissu.

Se saucissonner dans un jean trop petit et refuser d'admettre que l'on a pris du cul.

Acheter une marinière et avoir le mal de mer en Petit Bateau.

Penser que "l'habit fait le moine" et par des achats compulsifs rassurer son égo.

Se saper "branché"</strong> et pas avoir de quoi payer sa facture d'électricité.

Vouloir ne porter que du Bouchra Jarrar,

Ne pouvoir s'offrir que les accessoires.

Parler chiffons et perdre le fil,

dans des conversations futiles.

Ne rien faire d'autre que d'aller au centre commercial,

pour une promenade dominicale.

Tantôt grunge, tantôt skateur rappeur ou col bleu, changer de carcan,

comme l'on change de vêtement.

Quelque soit votre ramage si vous n'avez pas de bonté de coeur, vous ne valez rien.

Alors, s'il y a bien un moment où j'aime faire du lèche vitrine, c'est lorsque les rideaux de fer sont tombés.

Le rideau de fer.
Le rideau de fer.
Le rideau de fer.
Le rideau de fer.
Le rideau de fer.
Le rideau de fer.
Le rideau de fer.
Le rideau de fer.
Le rideau de fer.
Le rideau de fer.

Partager cet article

Repost 0
Published by berenger
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les carnets de Bér.
  • Les carnets de Bér.
  • : Cela pourra peute être vous paraitre un peu brouillon mais vous trouverez un peu de tout sur mon blog : des impressions de voyages, chroniques de concert, missives contre des organismes incompétants, à vous de voir ce qui vous interpelle le plus
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens