Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 19:14

 Le Python de la fournaise étant fermé, le Tout Couleur en travaux, nous nous étions repliés sur une adresse inédite pour aller chercher un peu de soleil par cette froide et pluvieuse soirée de Novembre.

                Il ne faut pas s'attendre à voir grand monde dans les restaurants de Lille si vous sortez en début de semaine. Ce soir là, nous fûmes que deux, ma petite amie et moi à braver le vent et la pluie pour nous rendre au Délice Créole. Même la cuisinière n'était pas présente puisque convalescente.

                _ C'est pourquoi je vous demanderez d'opter pour des plats pas trop compliqués à réaliser !, nous demanda le gérant de l'établissement, une fois que nous fûmes installés à une table près d'un radiateur. Vous prendrez un apéritif ? Je vous l'offre !

                _ Tu vois ? C'est comme ça l'hospitalité des gens des îles !, m'avertit pas petite amie d'origine réunionnaise.

                _ Bah, il se sent gêné car sa cuistot et malade, alors il tente de rattraper le coup., fis-je.

                _ Et voilà jeunes gens, deux petits punchs ! Je vais d'ailleurs m'en prendre un aussi ! En entrée, cela vous tente une assiette créole ?

                _ Pour moi, ça me va !, répondis-je. J'avais justement repéré cette assortiment de boudins créoles et de beignets sur la carte.

                Pendant que notre hôte s'afférait en cuisine, nous trempâmes les lèvres dans nos verres et en voyant Stéf rougir en grimaçant, j'eu la réflexion que ce devait être probablement du rhum à 60° qui se trouvait à l'intérieur du contenant. Quelques instants plus tard, on nous rapporta nos assiettes de dégustation et l'homme au multiples casquettes prit le reste de la commande :

                _  Je peut vous faire du colombo de poulet, de la fricassé de poulet, du colombo d'agneau...

                _ Du colombo d'agneau ! C'est parfait !, l'interrompis-je dans l'énumération des plats qu'il était capable de nous servir.

                Il fit un rapide aller-retour jusque aux fourneaux, puis il revint désolé devant notre table.

                _ C'est que je n'ai plus d'agneau.

                _ Alors du colombo de poulet.

                _ Pareil pour moi, commanda Stéf pour arranger tout le monde.

                _ Et je prendrai en boisson un vieux rhum.

                _ Un vieux rhum alors qu'il a pas fini son petit punch le monsieur ?, ironisa le guadeloupéen.

                Les petits boudins noirs étaient bons mais très relevés. Cela me donna encore plus envi de me rincer le gosier, ce qui était de bon augure pour ce qui suivit. On m'avait apporté mon vieux rhum et je n'y avais pas encore touché quand le restaurateur nous proposa de nous offrir un autre verre. Stéf sentit l'alcool lui monter à la tête et elle voulu refuser poliment mais il en était apparemment pas question.

                _ Comment connaissez-vous la cuisine créole ?, nous demanda l'apprenti cuisinier en tenant trois petits godets plein dans les mains.

                _ C'est que ma petite amie est d'origine réunionnaise.

                _ Quoi ? Une " négropolitaine " ? C'est comme cela que nous appelons les insulaires qui viennent en métropole dans les Antilles. Tenez, buvez ça ! C'est pas du rhum merdique de la réunion ça, c'est pas du Charette !

                Les hostilités étaient lancés.

                _ Nous faisons du très bon rhum à la réunion !, se défendit-elle.

                _ Ouais ouais, c'est ça !, rétorqua t-il, visiblement peu convaincu. Vous avez fini vos assiettes ? Je vous ramène la suite ?

                Le colombo de poulet était très bon aussi mais un peu froid. Notre ami c'était assit à côté de nous et tous trois nous trinquâmes ensemble. Avant que les vannes ( la plupart à l'encontre de Stéf ) ne fusent.

                _ Faites-attention à la purée de piment, mettez-en qu'un petit peu, j'appel ça du " vas-y mémère " !

                _ Je doute qu'il soit si fort que vous ne le prétendez., fis celle qui rajoute de la sauce piquante et du tabasco à tous les petits plats que je mijote.

                _ Alors vas-y l'alligator !, puis en s'adressant à moi. Tu sais ce que c'est un alligator ?

                _ Oui, ça a une grande gueule et des petits bras.

                _ Exactement !, approuva t-il.

                Dans un geste de défiance, l'alligator prit une cuillère ras de purée de piment et la disposa dans son assiette.

                _ J'espère que tu as un cul en titane ! J'en ai connu qui après être passé ici ont fixé des poignées de chaque côté de leur trône !

                Nous rîmes beaucoup en imaginant la scène qui était facile à se représenter car tout en sortant ses blagues, le joyeux luron nous les mimait en même temps. Voulant faire plaisir à ma vahiné qui est une gueule à sucre comme toute les filles, je demandai à la fin du repas sil nous pûmes commander un dessert.

                _ Tu vas pas me faire chier avec ton dessert !, s'énerva t-il faussement en se dirigeant vers le bar décoré comme si l'on se trouvait sur une paillote. Tu vas boire un autre verre avec moi, un point c'est tout.

                Nous bûmes un autre petit punch, puis enfin un café accompagné d'une cigarette que le propriétaire des lieux m'offrit en tendant son paquet. Cela faisait bientôt quatre heures que nous étions là à parler de rhum de qualités diverses, de crocodiles bavards, de cul en feux, d'esclavagisme et j'en passe. Les douze coups de minuit avaient sonné et il était tant pour nous de rentrer. Je passai à la caisse pour payer l'addition qui était dérisoire vu les quantités d'alcool que nous avons absorbé.

                Nous dîmes au revoir à notre ami qui nous accompagna jusqu'à son pas de porte dans la rue et nous rentrâmes nous coucher, heureux d'avoir passé une bon moment en compagnie d'une personne que je qualifierai sans mauvais jeu de mot " haute en couleur ". Ce qui est sur c'est que nous repasserons au délice créole mais attendons que la cuisinière soit rétablie

Partager cet article

Repost 0
Published by berenger
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les carnets de Bér.
  • Les carnets de Bér.
  • : Cela pourra peute être vous paraitre un peu brouillon mais vous trouverez un peu de tout sur mon blog : des impressions de voyages, chroniques de concert, missives contre des organismes incompétants, à vous de voir ce qui vous interpelle le plus
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens