Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 17:46
Ma petite amie est une conductrice formidable.
Elle contrôle si minutieusement ses rétroviseurs, qu'elle en oublie de regarder devant à travers le pare-brise....
Accident

 

Lorsque une assurée venait à l'agence apporter un constat amiable d'accident automobile,
mon premier patron, celui qui m'a conduit à entrer dans la vie active, me disait toujours :
" Le seul engin motorisé que les femmes devraient être autorisées à conduire, c'est la tondeuse !
Puis, il marquait un temps d'arrêt, tendait l'index à hauteur de ses yeux et ponctuait par un :
...Et encore ! "
Ensuite, il ricanait et avec le même doigt qu'il pointait quelques instants plus tôt, remontait ses lunettes qui descendaient par saccades le long de son nez.
L'autre main, il l'occupait à se gratter le cul avant de regagner son bureau et poser son fessier irrité sur son fauteuil de cuir.
Ma petite amie est une mécano hors-pair
Elle ouvre le capot de son pot de yaourt à la fiabilité douteuse puisque la date de péremption semble dépassée, une fois les 70 000 km parcourus, avec plus de facilité qu'elle n'ouvre une boîte de conserve, n'hésitant pas à souiller de cambouis les gants qu'elle a acheté pour l'occasion
" _ As-tu remis de l'huile comme je te l'avais conseillé ?, lui demandai-je une fois après avoir emprunté la C3 pour faire quelques courses.
_ Oui, j'en ai remis.
_ C'est curieux, le voyant est toujours allumé.
_ C'est que ce n'est pas très pratique, il me faudrait un entonnoir pour ne pas en renverser partout.
_ Un entonnoir ? Pas besoin, l'ouverture est assez large., Puis après un temps de réflexion : Tu as bien ouvert le réservoir avec le bouchon sur lequel est dessiné une lampe à huile ? Tu sais ? Comme dans Aladin ?
_ Oui, et j'ai retiré la tige en métal, le trou est tout petit te dis-je.
_ Je vois, tu as essayé de mettre de l'huile là où se trouve la jauge et pas dans le réservoir imparti, juste à côté.
_ C'est grave ?
_ Non, mais enfile ton blouson, je vais te montrer
Magdalena Bijou n'était pas ce que l'on pouvait appeler une lumière. Ejectée de la filière littéraire, elle nous rejoignit dans des classes techniques à partir de la première jusqu'au B.T.S, cursus à mi-chemin entre le lycée et la fac, que l'on choisit par défaut lorsque l'on est assez âgé pour conduire une voiture mais pas assez mûr pour préparer un diplôme universitaire, livré à soi-même.

Magdalena Bijou avait les cheveux peroxydés, peut-être pour avoir une teinte en adéquation avec son " quotient mental " comme elle disait faussement. Très crédule, elle écarquillait les yeux et ouvrait grand la bouche en cœur, béatement, lorsque à la rentrée des classes, quand elle demandait si les vacances d'été s'étaient bien passées, nous lui répondîmes mon ami et moi que le travail dans les mines, comme saisonnier, c'était dur. Alors, dans ces cas là, comme à chaque fois que nous lui disions des conneries plus grosse qu'elle, elle balançait des " Ah bon ?.

_ Le plus pénible dans tout ça, c'est lorsqu'il ya des coups de grisou.

_ Ah bon ? "

Rien ou tout l'étonnait. Le lendemain de la première diffusion du filmArmageddon sur TF1, nous lui demandâmes si elle avait regardé la météo.

"_ Euh non pourquoi ? Il va pleuvoir ?

_ Pire, il paraît qu'une comète de la surface d'un terrain de foot, fonce à toute allure et va s'écraser sur la terre, quelque part près de la Bretagne.

Devinez ce qu'elle répondit : Ah bon ? ".

La seule chose que Magdalena Bijou avait de précieux comme l'on s'amusait à dire, c'est son innocence ou sa Citroën Visa, voiture mythique qu'elle conduisait, la même que mon grand père possédait avant de la vendre à un voisin qui fit trois tonneaux avec.

Un jour, alors que nous débâtîmes de l'actualité en cours de français, quelqu'un frappa à la porte. " Entrez ", fît notre professeur. Un pion fît irruption dans la salle :

_ Est-ce quelqu'un parmi vous possède une Visa bleue ?

_ Moi répondit Magdalena.

_ Et bien vous avez du oublier de serrer votre frein à main. Votre voiture a dévalé toute la côte à reculons avant de défoncer une clôture en contrebas et de venir s'encastrer dans un tas de bois de l'autre côté du grillage.

_ Ah bon ?, répondîmes-nous tous en cœur ".

Partager cet article

Repost 0
Published by berenger
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les carnets de Bér.
  • Les carnets de Bér.
  • : Cela pourra peute être vous paraitre un peu brouillon mais vous trouverez un peu de tout sur mon blog : des impressions de voyages, chroniques de concert, missives contre des organismes incompétants, à vous de voir ce qui vous interpelle le plus
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens