Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 14:42

     S'il existe bien un exercice difficile, c'est de parler de soi. Vous en avez sûrement fait l'expérience lors d'un entretien d'embauche, quand le DRH qui vous a convoqué commence l'entrevue en vous demandant :

                _ Parlez- moi de vous M. LAPINOU. Quel est votre parcours ? Quels sont vos diplômes obtenus ? Quels sont Vos motivations ? Vos hobbies  ? Donnez-moi les trois principales qualités et les trois défauts qui vous caractérisent.

                Un conseil : Trouvez-vous une autre qualité que le traditionnel " je suis trop perfectionniste ", trop pompeux et connu de tous.

                Évitez aussi de tirer une tronche de Droopy et d'employer des phrases négatives telles que " je n'ai pas fait d'étude car ça me faisait horreur, je ne supportais plus mes anciens collègues" ou " je n'ai aucune ambition ",  etc. Mieux vaut employer la méthode Balavoine, beaucoup plus entraînante et rentre-dedans :

 

" Je me présente, je m'appelle Henri

Je voudrais bien réussir ma vie...

et surtout gagner de l'argent ! "

 

                 Mais je m'égare, je ne suis pas là pour vous coacher sur comment se présenter lors d'un entretien d'embauche. Si j'ai commencé à divaguer sur le sujet, c'est qu'un ami, créateur du blog www.comptoirdethierache.com m'a demandé de me présenter en quelques lignes, en la qualité de rédacteur pour ce site. Je me lance :

                  

                      Né un 14 juillet ( cela ressemble à un remake français du film avec Tom CRUISE, né un 4 juillet mais ça n'en est pas un ) à Hirson au coeur d'une région que l'on appelle " la petite Normandie " en raison de ses nombreux bocages parsemés de ci, de là de quelques pommiers à cidre. De l'eau a coulé sous les ponts depuis l'été 1979, comme le jus de pomme pétillant l'a été déversé quelques minutes après ma naissance, dans les verres des musiciens de la batterie fanfare de Neuve-Maison qui venaient de terminer la procession pour commémorer la prise de la Bastille, de part et d'autre du village où mes parents se sont installés alors que j'avais quatre ans. La maternité qui m'a vu naître est depuis fermée et c'est désormais à Fourmies, une commune voisine du Nord que les jeunes femmes du canton doivent se rendre pour accoucher. Heureusement, les établissements scolaires de la ville qui compte un peu moins de 10 000 habitants se portent bien, et c'est au collège Georges Cobast qui à l'époque comptait deux annexes ( une vétuste située rue Camille Desmoulins pour les classes de 6ème et 5ème, l'autre plus moderne, dans le quartier de la Z.A.C pour les classes de 4ème et 3ème ) que j'ai effectué ma scolarité du second degré. Je me souviens les deux premières années qui suivirent la primaire, que nous dûmes depuis notre établissement qui tombait en décrépitude, prendre tous les midis le bus, pour nous rendre à la cantine chez ceux qui étaient de quelques années nos aînés et qui étudiaient  dans des salles neuves, où du plâtre ne tombait pas du plafond, où il était impossible de chiper quelques lattes du plancher, en les enfouissant dans nos sacs à dos. Je terminais ensuite ma scolarité, toujours à Hirson, au lycée Joliot-Curie que l'on surnommait " l'usine " en raison du très grand nombre d'élèves qu'il peut acceuillir ( environ 2 000 ). J'y passais mon baccalauréat et aussi un BTS Force de Vente qui me permis de faire par la suite mes premières armes, au sein d'un cabinet d'assurance de la rue Charles de Gaulle d'Hirson près de la gendarmerie qui était autrefois un commissariat. L'agent général du cabinet dans lequel je travaillais est maintenant parti en retraite et pour ma part, je n'habite plus le coin de verdure qui m'a vu grandir, me développer intellectuellement au cours de mon parcours scolaire, comme physiquement au travers des nombreuses associations sportives auprès desquelles je fus tour à tour licencié ( Thiérache Football Club, Sporting Club Origny en Thiérache, Association Sportive Ohis, etc.. ) 

                Depuis la métropole lilloise dans laquelle j'essaie toujours de me faire une place, je garde toujours un oeil attentif sur ce qu'il se passe au Nord Est de l'Aisne. Je feuillette assidûment  les journaux locaux sur la toile ( l'union, l'aisne nouvelle, le courrier ) pour voir ce qu'il s'y passe et je n'hésite pas quand l'occasion se présente et quand le micro-climat très humide veut bien le permettre, redescendre sur mes terres et me balader sur les lieux de mes souvenirs que j'aimerai partager avec vous, si vous me le permettez !

Partager cet article

Repost 0
Published by berenger
commenter cet article

commentaires

berenger 24/01/2011 12:19


Bon ben en core une fois, j'ai été trop bavard, voici le résumé qui a été retenu :

"Je suis né un 14 juillet à Hirson, au cœur d'une région que j’appelle " la petite Normandie " en raison de ses nombreux bocages et pommiers à cidre. De l'eau a coulé sous les ponts depuis l'été
1979, comme le jus de pomme pétillant l'a été quelques minutes après ma naissance. C’est muni d’un bac et d’un BTS Force de Vente que j’ai effectué mes premières années de travail, au sein d'un
cabinet d'assurance d'Hirson. Actuellement, je n'habite plus le coin de verdure qui m'a vu grandir. C’est désormais depuis la métropole lilloise, que je garde un œil attentif sur la Thiérache. Je
n'hésite pas, quand l'occasion se présente, à revenir et me balader sur les lieux des souvenirs que j'aimerai partager avec vous, si vous me le permettez !"


Présentation

  • : Les carnets de Bér.
  • Les carnets de Bér.
  • : Cela pourra peute être vous paraitre un peu brouillon mais vous trouverez un peu de tout sur mon blog : des impressions de voyages, chroniques de concert, missives contre des organismes incompétants, à vous de voir ce qui vous interpelle le plus
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens