Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 12:06

     Une histoire de soulier en Italie.

 

Rome est une ville qui se visite en marchant. Alors, vous profiterez mieux du spectacle qui s'offre à vous. Piéton, méfiez-vous en traversant la chaussée, les romains ont le pied lourd à bord de leur grosse cylindrée, ornée d'un blason avec un cheval qui projette ses sabots ferrés vers l'avant. La patte de lapin accroché au rétroviseur central de la rutilante machine protégera peut être son propriétaire, mais pas vous.

 
   Si vous avez l'estomac dans les talons, mieux vaut lever le pied et se restaurer. Que vous ayez envie de mettre les pieds sous la table où de manger un panini "chaud sur" le pouce, les endroits ne manquent pas. Pourquoi ne pas opter pour une pizza ? Comment s'appelle t-elle celle qui est en chaussondéjà ? La calzone ? Ensuite, rien de tel qu'une petite sieste dans un jardin public pour éviter un coup de pompe l'après-midi.
 
 Messieurs, méfiez-vous de la jeune fille en talons-hauts, assise à l'ombre d'une terrasse. Si tout en  buvant un café, ( Un vrai capuccino, pas du jus de chaussette ! ), elle semble chercher chaussure à son pied, prenez vos jambes à votre cou, avant que la mama ne veuille que vous lui passiez la bague au doigt. Sans compter que quelques Roméo jaloux,  vous botteraient bien l'arrière train, sur les... deux joues ! Peut être que si vous pratiquez la savate ( boxe française ), vous pourrez vous sortir de ce mauvais pas sans dommage après un duel de mano à mano.  Vous pensez avoir la pointure ? Alors foncez ! Relevez la tête et ne regardez plus vos pieds ! Mais surtout avec elle ne les mettez pas dans le plat ( de spaghettis ) les méditerranéennes sont des dures "à cuir" et à son courroux, vous n'y échapperez pas !
 
   Il y a deux religions chez les transalpins, l'église et le football ( merde un anglicisme en terre latine, on dit "balle au pied en français ! ).Totti, capitaine emblématique de l'As Roma et ancien "soulier d'or 2007" est un dieu vivant là bas ! Alors, ne vous étonnez-pas si vous ne voyez personne dans les rues le dimanche après-midi, c'est que les supporters ont tous lacé leurs baskets et couru jusqu'au "Stadio olympico" assister à la rencontre du week-end. Si par chance vous assistez à un match dans l'antre de la louve, ne vous y méprenez pas, il s'agit bien de football et non de la " comedia del arte ", les joueurs du calcio la tête et le chevilles enflées par les salaires mirobolant qui leur sont versés,  font des pieds et des mains ( simulation, intimidation... ) pour tenter d'influencer les décisions arbitrales !
  le colysée (3)
 
    Vous avez compris, Rome c'est le panard ! Les miens sont plein d'ampoules et celle qui s'illuminait dans ma tête commence à s'éteindre. Je fonce chez le pédicure et vous dis à bientôt !
 
    Ps : Est -ce que quelqu'un aurait un pied à terre dans la ville éternelle que j'y retourne ? Dans le cas contraire tant pis, je passerai mes prochaine vacances à Saint-Jean Pied de Port et peut être même que je m'y rendrai en pouce....
 
                                                                                                                                                                  Stop !
    Forza Italia.
    Nous étions près de l'arc de triomphe après avoir visiter le Colysée, là où autrefois gladiateurs, esclaves et bêtes féroces s'affrontaient, parfois jusqu'à la mort, faisant couler sur le sable chaud, de la sueur et du sang.
    Nous discutâmes avec des vendeurs à la sauvette et rapidement, la conversation tourna autour du football. Nous apprîmes que Vincent CANDELA, jeune retraité de l'AS ROMA possédait des vignes dans la région. Nous ventâmes les qualités du capitaine TOTTI à nos interlocuteurs qui approuvaient avec fierté avant de nous retourner la politesse en approuvant la solidité d'un Philippe MEXES au poste de libéro.
    Malgré la rivalité qui existait dans ce domaine entre nos deux nations, la discussion restait plus que courtoise. Nous étions à des années lumières des échanges inamicaux entre un MATERAZZI et ZIDANE un soir de finale de coupe du monde. Respectueux réciproquement des couleurs que portait l'autre, nous prîmes congés en lançant un " forza Italia ! " . Alors, l'un des deux vendeurs ambulants forma des deux mains un cercle autour de sa bouche et s'écria " Forza la minetta ! " puis jouant de sa langue comme s'il faisait une gâterie qui porte un nom latin.

Partager cet article

Repost 0
Published by berengerlapin.over-blog.com - dans voyage
commenter cet article

commentaires

Lucie 22/12/2012 09:48


Article trés intéressant!

Sandrine 21/12/2012 15:44


j'ai bien aimé ce blog!

Joelaindien 18/11/2011 19:10


bel article !

Présentation

  • : Les carnets de Bér.
  • Les carnets de Bér.
  • : Cela pourra peute être vous paraitre un peu brouillon mais vous trouverez un peu de tout sur mon blog : des impressions de voyages, chroniques de concert, missives contre des organismes incompétants, à vous de voir ce qui vous interpelle le plus
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens