Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 12:45
BIAM 3, Biennale Internationale d'Art Mural.
BIAM 3, Biennale Internationale d'Art Mural.
BIAM 3, Biennale Internationale d'Art Mural.
BIAM 3, Biennale Internationale d'Art Mural.
BIAM 3, Biennale Internationale d'Art Mural.
Repost 0
Published by Bérurbex - dans Urbex
commenter cet article
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 16:41

Galleria Vittorio Emanuele II :

La Galleria Vittorio Emanuele II s'apparente aux galeries royales de Bruxelles. Lieux de passage très fréquenté en fin d'après-midi, on y vient se balader et aussi se montrer en tenue chic, prendre des selfies, ou pour ceux qui en ont les moyens, faire du shopping dans l'une des nombreuses boutiques de luxe qui se tiennent sous cette verrière dont l'architecture ne laisse pas indifférent.

Le Duomo :

Un ticket combiné à 13 € vous offrira l'accès à la cathédrale, au baptistère, à la crypte ainsi que sur les terrasses. Mesdemoiselles, bien que nous sommes ici à Milan dans la capitale de la mode, veillez à ne pas porter une tenue trop affriolante, couvrez-vous les épaules, cachez vos genoux car même avec un ticket en main, des gardiens de la vertu pourraient vous refuser l'accès en ce lieu sacré. En Italie, comme on ne badine pas avec l'élégance, on ne badine pas non-plus avec la religion !

Navigli :

Le quartier de Navigli est souvent appelé par les milanais "la petite Venise". Bien que la comparaison paraît un peu exagérée, il est agréable de se promener aux bords de ses canaux où se sont installés des restaurants à la décoration authentique. On y trouve aussi plusieurs galeries d'artistes ainsi que des magasins de design.

Parco Sempione :

A l'arrière du Castello Sforzesco, le Parco Sempione est un écrin de verdure où l'on vient chercher de la fraîcheur à l'ombre des arbres, jouer au ballon, au frisbee où tout simplement regarder les canards barboter dans l'eau. Tout au bout du parc, la sortie vous amène Piazza Sempione où est érigé l'Arco della Pace (Arc de la Paix). A l'heure de l'aperitivo, commandez un spritz ou un autre cocktail au kiosque et profitez du buffet à volonté mis à votre disposition.

Orto botanico :

Certes, ce n'est pas le Royal Botanique Garden d'Edimbourg mais ce petit espace à l'arrière d'une faculté où sont rassemblés plusieurs essences de plantes médicinales est tout à fait charmant. A l'heure du midi, les étudiants s'assoient dans des sièges cosy disposés tout autour de la cour fermée pour réviser, discuter entre amis où se bécoter dans les endroits les plus discrets, là où la végétation est la plus dense. En faisant des vas et viens dans les allées parmi les potaches et les belles plantes, j'ai comme l'impression d'être le Drago Milenario de Tenerife et c'est non sans une certaine nostalgie que je me demande où sont passés mes 20 ans.

Giardini Pubblici & Museo Civico di Storai Naturale :

Plus grand mais moins joli que le Parco Sempione, le Giardini Pubblici abrite en son sein le Musée d'histoire naturelle dont l'entrée est gratuite les mardis après-midi, d'où la présence de nombreux bambini lors de mon passage à l'accueil. La visite du musée débute à notre ère et se termine à la préhistoire où sont reconstitués des dinosaures à échelle réelle.

Milan est plus connu pour ses clubs de foot, ses créateurs de mode et ses designers que pour ses graffeurs. Cependant deux spots valent le coup d'oeil pour la qualité des fresques présentées. Le premier se situe à l'arrière de la Basilica di San Lorenzo Maggiore, le second Piazza  Sant'Eustorgio.
Milan est plus connu pour ses clubs de foot, ses créateurs de mode et ses designers que pour ses graffeurs. Cependant deux spots valent le coup d'oeil pour la qualité des fresques présentées. Le premier se situe à l'arrière de la Basilica di San Lorenzo Maggiore, le second Piazza  Sant'Eustorgio.
Milan est plus connu pour ses clubs de foot, ses créateurs de mode et ses designers que pour ses graffeurs. Cependant deux spots valent le coup d'oeil pour la qualité des fresques présentées. Le premier se situe à l'arrière de la Basilica di San Lorenzo Maggiore, le second Piazza  Sant'Eustorgio.
Milan est plus connu pour ses clubs de foot, ses créateurs de mode et ses designers que pour ses graffeurs. Cependant deux spots valent le coup d'oeil pour la qualité des fresques présentées. Le premier se situe à l'arrière de la Basilica di San Lorenzo Maggiore, le second Piazza  Sant'Eustorgio.
Milan est plus connu pour ses clubs de foot, ses créateurs de mode et ses designers que pour ses graffeurs. Cependant deux spots valent le coup d'oeil pour la qualité des fresques présentées. Le premier se situe à l'arrière de la Basilica di San Lorenzo Maggiore, le second Piazza  Sant'Eustorgio.
Milan est plus connu pour ses clubs de foot, ses créateurs de mode et ses designers que pour ses graffeurs. Cependant deux spots valent le coup d'oeil pour la qualité des fresques présentées. Le premier se situe à l'arrière de la Basilica di San Lorenzo Maggiore, le second Piazza  Sant'Eustorgio.
Milan est plus connu pour ses clubs de foot, ses créateurs de mode et ses designers que pour ses graffeurs. Cependant deux spots valent le coup d'oeil pour la qualité des fresques présentées. Le premier se situe à l'arrière de la Basilica di San Lorenzo Maggiore, le second Piazza  Sant'Eustorgio.
Milan est plus connu pour ses clubs de foot, ses créateurs de mode et ses designers que pour ses graffeurs. Cependant deux spots valent le coup d'oeil pour la qualité des fresques présentées. Le premier se situe à l'arrière de la Basilica di San Lorenzo Maggiore, le second Piazza  Sant'Eustorgio.
Milan est plus connu pour ses clubs de foot, ses créateurs de mode et ses designers que pour ses graffeurs. Cependant deux spots valent le coup d'oeil pour la qualité des fresques présentées. Le premier se situe à l'arrière de la Basilica di San Lorenzo Maggiore, le second Piazza  Sant'Eustorgio.
Milan est plus connu pour ses clubs de foot, ses créateurs de mode et ses designers que pour ses graffeurs. Cependant deux spots valent le coup d'oeil pour la qualité des fresques présentées. Le premier se situe à l'arrière de la Basilica di San Lorenzo Maggiore, le second Piazza  Sant'Eustorgio.
Milan est plus connu pour ses clubs de foot, ses créateurs de mode et ses designers que pour ses graffeurs. Cependant deux spots valent le coup d'oeil pour la qualité des fresques présentées. Le premier se situe à l'arrière de la Basilica di San Lorenzo Maggiore, le second Piazza  Sant'Eustorgio.
Milan est plus connu pour ses clubs de foot, ses créateurs de mode et ses designers que pour ses graffeurs. Cependant deux spots valent le coup d'oeil pour la qualité des fresques présentées. Le premier se situe à l'arrière de la Basilica di San Lorenzo Maggiore, le second Piazza  Sant'Eustorgio.
Milan est plus connu pour ses clubs de foot, ses créateurs de mode et ses designers que pour ses graffeurs. Cependant deux spots valent le coup d'oeil pour la qualité des fresques présentées. Le premier se situe à l'arrière de la Basilica di San Lorenzo Maggiore, le second Piazza  Sant'Eustorgio.
Milan est plus connu pour ses clubs de foot, ses créateurs de mode et ses designers que pour ses graffeurs. Cependant deux spots valent le coup d'oeil pour la qualité des fresques présentées. Le premier se situe à l'arrière de la Basilica di San Lorenzo Maggiore, le second Piazza  Sant'Eustorgio.

Milan est plus connu pour ses clubs de foot, ses créateurs de mode et ses designers que pour ses graffeurs. Cependant deux spots valent le coup d'oeil pour la qualité des fresques présentées. Le premier se situe à l'arrière de la Basilica di San Lorenzo Maggiore, le second Piazza Sant'Eustorgio.

Repost 0
Published by Bérurbex - dans Urbex
commenter cet article
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 18:33

Pfiou !

 

J’ai les yeux qui piquent. La dernière fois que je me suis levé aux aurores, ce devait être lors de weekends à la campagne pour aller taquiner le goujon où aller cueillir des champignons, avec à chaque fois le même résultat, c'est-à-dire que je rentrai au foyer la bourriche ou le panier vide.

 

Cette fois-ci, c’est différent.  J’ai avancé l'heure du réveil, après m’être laissé convaincre par un certain Zacharie Bodson pour aller coller des affiches de Marine LE PEN dans les rues . N’en déplaise à certains, alors que la campagne bas son plein et que les idées creuses se confrontent, chacun et libre d’exprimer ses opinions. C’est le principe de la démocra-chie.  

 

Cependant, je ne comprends toujours pas pourquoi la veille, après que j'eus expliqué autour de la machine à café comment j’allais occuper ma journée de RTT de ce vendredi, je trouvais ensuite tout du long de la journée, portes clauses à tous les étages, auprès des différents services. Aussi le téléphone ne sonna pas une seule fois et personne ne répondait ni à mes appels, ni à mes mails.

Même Gilbert (aucune référence à Gilbert Collard), le ballon de rugby   posé sur mon bureau semblait me snober  comme si j’avais la peste où le choléra.

 

La peste ou le choléra c'est peut être le choix que nous électeurs, aurons lors du second tour des élections. Entre un Fion et une Narine, il va falloir bien réfléchir où le mettre... son bulletin !

 

En attendant, on leur a taillé un joli costard aux Le Pen, Macron, Fillon. Et celui-là, ils ne sont pas obligés de le rendre !

Présidentielles 2017, In Jack we trust.
Présidentielles 2017, In Jack we trust.
Présidentielles 2017, In Jack we trust.
Présidentielles 2017, In Jack we trust.
Présidentielles 2017, In Jack we trust.
Présidentielles 2017, In Jack we trust.
Présidentielles 2017, In Jack we trust.
Présidentielles 2017, In Jack we trust.
Présidentielles 2017, In Jack we trust.
Présidentielles 2017, In Jack we trust.
Repost 0
Published by Bérurbex - dans Urbex
commenter cet article
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 10:23

Il nous a compris. L'empire a fini par imposer son diktat. Partout en Europe, les centre-villes s'uniformisent et tendent à se ressembler. Pragues, Cracovie, Seville, Gagliari... autant de villes avec leur rue piétonne où l'on retrouve inlassablement les marques Zara, Foot Locker, l'Occitane...La propagande mercantile est imposée au yeux de tous, faisant de nous des travailleurs forcés. La ville de Lille et sa métropole n'échappe pas à la règle. Avec les fermetures d'établissements historiques qui se succèdent (restaurants Aux Moules, l'Huitrière...) au profit de franchises, le processus semble s'accélérer.  Face à l'envahisseur Mister P et son Général équipé d'un képi fait ce qui peut, met le paquet pour appeler à la résistance, en placardant partout sur le front les portraits de celui qui symbolisait la France libre. Parce que la mixité culturelle, n'est-elle pas ce qui fait de la France une grande nation ?

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Bérurbex - dans Urbex
commenter cet article
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 10:35

   C’est un bâtiment de taules froissées, ouvert A4 vent à l’intérieur duquel Aquilon s’engouffre à travers les petits et grands carreaux cassés, jouant une sinistre mélodie comme l’on déroule du papier à musique. Les façades extérieures richement illustrées et calligraphiées à la bombe de peinture attirent le regard.

   En découvrant l’endroit, je pensais qu’il s’agissait d’un entrepôt de stockage de marchandises transportées par fret ferroviaire, une ligne de chemin de fer se trouvait juste en face. Quelques semaines après mon exploration, en regardant une vidéo filmée avec un drone sur la page Facebook de La Voix du Nord, j’appris qu’il s’agissait en fait d’une ancienne imprimerie.

   La visite des lieux, je la fis en toute discrétion. Dans la cour arrière, des familles de roms avaient encré leurs caravanes. Une fois à l’intérieur, derrière la couverture métallique, mes yeux se projetaient sur les murs entièrement recouverts de splendides fresques. J’avais l’impression de feuilleter les pages d’un catalogue d’exposition. Toutes ont été réalisées par un seul et même artiste, ce dernier voulant peut-être s’accaparer les unes des magazines. Dragon Ball Z, Alien, Les Comtes de la Crypte, Lauryn Hill… ses inspirations sont puisées dans l’univers manga, Mad-Movie et la Pop Culture. Contrairement à la plupart de ces héros qu'il reproduit avec une grande application, les oeuvres d'Unik ne sont pas éternelles. Celles-ci seront effacées avec le démantèlement de l’ancienne imprimerie, déchiquetées comme du papier que l’on passe à la broyeuse.

L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
L'1MPRIMERIE.
Repost 0
Published by Bérurbex - dans Urbex
commenter cet article
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 23:24
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Terminus.
Repost 0
Published by Bérurbex - dans Urbex
commenter cet article
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 13:28

Mais quel est donc cet étrange personnage croisé ci et là aux abords de la Deûle ? Un drôle de rongeur orange et aux grandes oreilles, passé maître dans le comique de situation, usant d’objets de notre quotidien pour s'afficher un peu partout dans des postures souvent cocasses. Près de la citadelle, on peut apercevoir l'énergumène se servir d’une planche à repasser comme d’un bouclier, pour se protéger du courroux de son épouse. Au Colisée de Lambersart, c’est une passerelle qui a été choisie par notre héro pour s’allonger le temps d’une sieste. A bois blanc sous le perron d’une porte, notre ami se cache pour fumer une cigarette en toute discrétion. Un peu plus loin dans un contexte similaire, nous le retrouvons en train d’entretenir une conversation en catimini au téléphone. Sous un pont le malheureux pris de démangeaisons se gratte frénétiquement dans toutes les positions. Au bord de l’eau, le lapin chasseur devient pêcheur et taquine le poisson à l’aide d’une canne à pêche. Autant de déclinaisons pour qui je l’espère, il en reste autant à découvrir de cet attachant personnage appelé Violent Rabbit

Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Violent Rabbit.
Repost 0
Published by Bérurbex - dans Urbex
commenter cet article
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 20:25
Samedi 17 septembre 2016, visite de Fives Cail.
Samedi 17 septembre 2016, visite de Fives Cail.
Samedi 17 septembre 2016, visite de Fives Cail.
Samedi 17 septembre 2016, visite de Fives Cail.
Samedi 17 septembre 2016, visite de Fives Cail.
Samedi 17 septembre 2016, visite de Fives Cail.
Samedi 17 septembre 2016, visite de Fives Cail.

Samedi 17 septembre 2016, visite de Fives Cail.

Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.
Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.
Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.
Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.
Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.
Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.
Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.
Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.
Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.
Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.
Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.
Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.
Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.
Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.
Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.

Dimanche 18 septembre 2016, ballade street art à Roubaix.

Repost 0
Published by berenger - dans Urbex
commenter cet article
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 18:16
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Gent, color city.
Repost 0
Published by berenger - dans Urbex
commenter cet article
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 22:31

Construite sur le site d’une ancienne abbaye du XIIème siècle la prison de Loos, comme tous les centres de détention, a été édifiée dans le but d’isoler à l’enfermement, pour une durée plus ou moins longue, des personnes en fonction de leur dangerosité présumée envers la société.

Les centres carcéraux, ont pour fonction de punir par la privation de liberté, ceux qui ont fauté. Malgré la présence d’ateliers d’ébénisterie, d’une salle de théâtre, la taule n’est en aucun cas un endroit pensé pour que ceux ayant pris le chemin de la délinquance, puissent se repentir et repartir sur de bons rails à leur sortie.

La plupart du temps, c’est plutôt le contraire qui se produit : Le petit dealer de shit gravira les échelons dans le trafic de stup en côtoyant dans la cour des barons de la drogue, le voleur à la sauvette apprendra le métier de braqueur et celui qui éprouve une haine étatique, deviendra la recrue idéale auprès des terroristes comme chair à canon.

Seul domaine dans lequel le prisonnier aura peu de chance de se perfectionner, celui de la finance, de la corruption, de l’abus de bien social faute de professeurs, toujours en cavale, occupés à nous diriger, à nous gouverner.

Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Ne dites pas à ma mère que je  suis à...
Repost 0
Published by berenger - dans Urbex
commenter cet article

Présentation

  • : Les carnets de Bér.
  • Les carnets de Bér.
  • : Cela pourra peute être vous paraitre un peu brouillon mais vous trouverez un peu de tout sur mon blog : des impressions de voyages, chroniques de concert, missives contre des organismes incompétants, à vous de voir ce qui vous interpelle le plus
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens